Une pute dans l’Ariège

En regardant les logs de connexion à ce blog, via l’outil de stats de b2evolution, j’ai voulu savoir quelles recherches amenaient les gens sur ce blog.
Quelle ne fut pas ma surprise de trouver « une pute dans l’Ariège » comme recherche ayant amené ici…

Le pourquoi est relativement simple. Il y a actuellement sur la page d’accueil la blague sur le français facile et les images de la rando aux cascades d’Ars. Google a mélangé les deux. (cliquez pour tester actuellement)

Je n’invente rien :

Une pute dans l'Ariège

Seulement, le pourquoi technique n’est pas le plus important, il soulève des questions beaucoup plus profondes…

  • Pourquoi moi ?
  • Qui peut être assez désaxé pour rechercher ce genre de chose en Ariège ?B)
  • … et espérer trouver ?
  • Qui joue en seconde base ?
  • Y’en a si peu que çà pour que je sois direct en première page ?
  • Ah parce que ca se trouve sur internet ?:>>
  • et enfin : pourquoi ne suis-je que second chez google ?

Gageons que grâce à ce billet, je serai enfin premier et référence mondiale de la prostituée ariégoise… :crazy:
Comme quoi Google…. des fois…
Remarquez, l’autre jour, c’est un suisse qui s’est pointé depuis google parce qu’il cherchait les mémoires de Poulidor… Alors vous savez … on trouve de tout sur internet …

Les mémoires de Poulidor

Tant qu’elle est disponible sur DailyMotion (oui, je sais, c’est pas bien, mais, c’est pas moi qui l’y ai mise), j’ai retrouvé les mémoires de Poulidor.
Version DesChiens s’entend.

Incroyables les souvenirs que cette vidéo peut faire remonter… Du coup, un chtit coucou à Fred… l’autre ^^

Au passage, j’ai fini de m’esclaffer (sisi) en regardant :

Le français, c’est facile

C’est quand même bien pensé, le français :

Un gars, c’est un jeune homme,
Une garce, c’est une pute.
Un courtisan, c’est un proche du roi,
Une courtisane, c’est une pute.
Un masseur, c’est un kiné,
Une masseuse, c’est une pute.
Un coureur, c’est un joggeur,
Une coureuse, c’est une pute.
Un professionnel, c’est un sportif de haut niveau,
Une professionnelle, c’est une pute.
Un homme sans moralité, c’est un politicien,
Une femme sans moralité, c’est une pute.
Un entraîneur, c’est un homme qui entraîne une équipe sportive,
Une entraîneuse, c’est une pute.
Un homme à femmes, c’est un séducteur,
Une femme à hommes, c’est une pute.
Un homme public, c’est un homme connu,
Une femme publique, c’est une pute.
Un homme facile, c’est un homme agréable à vivre,
Une femme facile, c’est une pute.
Un homme qui fait le trottoir, c’est un paveur,
Une femme qui fait le trottoir, c’est une pute.
Un péripatéticien, c’est un élève d’Aristote,
Une péripatéticienne, c’est une pute.

Non, le français, vraiment, ce n’est pas compliqué

Marseille et Martine


Les toits de Marseille by night

Enfin rentré de Marseille. Un séjour intéressant à plus d’un titre :

  • La rencontre avec Nicolas, Aka Niriv de FrenchWave. Un grand merci à lui pour la soirée passée.
  • La participation au concours. Très… comment dire…. révélateur et motivant.

Et de retour pour une journée au taff, sur quoi je tombe (d’ailleurs, depuis le blog de Christophe Lauer) ?
Sur une série marrante de « Martine » et un lien que j’avais zappé: le générateur online de couverture de Martine.
Voilà, régalez-vous à créer les votre et en attendant, en voici qui m’ont bien fait marrer :

et un « spécial dédicace » :

Incredible Machine 01

Incredibles Machines. Ou comment passer presque 10 minutes à regarder le cheminement tortueux d’une boule dans une série d’obstacles.
De quoi réveiller l’imagination de l’enfant qui est en nous. Qui n’y a jamais joué ? A ça, et aux dominos….

La vidéo est

Tags :