Comment guérir ses contractures du mollet faites au Running

Oui, le mot est fort, mais, il est là. J’ai bien dit Guérir !!

Prélude et petit tour dans le passé.

Il y a quelques temps déjà, je vous faisais part de mon analyse sur les raisons probables des contractures du mollet quand on court beaucoup. Elle n’a pas changé et croyez-moi, elle n’a malheureusement pas été démentie. Ce qui fait que, à ma grande habitude, je me retrouve à nouveau au cabinet médical. Même motif, même punition hélas…

Je fais part au docteur de mon analyse qu’il ne contredit pas. Il m’explique que le mollet (c’était le droit ce jour là) était bien tendu et bien engorgé et qu’il ne se soignerait pas sans l’aide d’un kiné. Je prends immédiatement rendez-vous et 3 jours plus tard, me retrouve en séance. Et là ….

Le soin

Le kiné m’installe et me colle une électrode sur chaque mollet, m’explique que l’appareil est simple mais qu’il est fait précisément pour la récupération après l’effort en agissant via les mollets. Les veines qui remontent des jambes sont à clapet et du coup, contracter électriquement les mollets, en plus de les masser, permet de faire circuler le sang et d’ainsi, évacuer les toxines en un minimum d’effort. Un peu comme les runnings de récup, ou les séances de vélo d’appart pour « faire tourner ». le gros avantage, c’est d’allier l’action rapide d’un récup active (faire tourner), sans les efforts, cumulant ainsi les bienfaits de la récupération passive : le repos.

Je l’écoute, c’est sympa et intéressant. L’appareil coûte 200€ environ, soit un peu plus que des semelles de podologue (j’entend pour mon budget) et autant que des pompes neuves. Bref : pas une paille tout de même. Il me dit qu’avec mes objectifs et ma charge d’entrainement, il était temps que je me l’offre…

Le souci, c’est que ça marche. C’est extraordinaire… Dès la première séance, la tension disparaissait presque après 30 minutes d’action. Après la 4ème séance, sans trop d’entrainement (forcément), je courrais les 10 km de la corrida de Toulouse. Sans m’y attendre et malgré l’appréhension, je réalise mon 3eme meilleur temps sur la distance et en plus, tout a tenu. (Voir ici le tracé Garmin)

La panacée

Evidemment, la séance de kiné suivante a remis d’applomb les quelques douleurs que la course avait engendré. J’avais enfin ma solution: un produit capable de guérir, mais aussi de prévenir et d’aider à la récupération. Le jour de ma dernière séance de kiné, après en avoir discuté avec lui une dernière fois, j’ai commandé le « Veinoplus Sport », puisque c’est de lui dont il s’agit.

Je l’utilise dès que j’ai fini ma douche, il est discret et utilisable au bureau (je cours à midi). La preuve :

Voilà, il ne me quitte plus, je n’ai plus aucun souci avec mes mollets malgré de lourds entraînements en vue du marathon, comme les 27 kms de ce dimanche (aller et retour)

Je l’ai trouvé sur RueDuCommerce.com mais, il n’est plus sur la boutique que j’avais utilisé. Vous pourrez le trouver sur Amazon (189€) , ou sur la boutique du fabriquant (français !!!).

Que vous ayez des soucis aux mollets ou simplement envie de grandement améliorer votre récupération, je vous le conseille fortement !!!
Il est facile d’utilisation; rapide et discret à mettre en œuvre. Il fonctionne à pile et avec sa trousse, il s’emporte partout. Il ne quitte plus mon sac de sport. Juste 2 électrodes à coller, le fil à branche et c’est parti pour 10, 20 ou 30 minutes de papouilles. Le rythme change rapidement dans le temps, passant de contractions rapides à une cadence très basse. C’est d’ailleurs breveté par le fabriquant.

Je vous invite à me poser toutes les questions que vous voulez si vous êtes intéressés. Ne passez vraiment pas à coté si vous en avez les moyens !!!

Crédit photo : Hans-Jörg Aleff – https://www.flickr.com/photos/ffela/14022278008 (licence creative common)

3 réflexions au sujet de « Comment guérir ses contractures du mollet faites au Running »

  1. bonjour

    marc pujo kine insep opera…
    je suis a l origine de ce petit bijou que j ai fait decouvrir a laurent il y a qq années et je peux ameliorer tes seances de recup avec le veinoplus
    en effet , en s appuyant sur les études de l insep on sait maintenant qu il faut le mettre en place dans la 1/2 h qui suit l effort
    d abord sur les mollets pour remettre en route le retour veineux essentiel dans la réorganisation de la circulation
    puis grâce a son effet systémique artériel sur les autres muscles du membre inférieur pour les coureurs ( car il est aussi efficace sur les membres sup et sur les trapèzes dans d autres situations)
    thierry Guibault l a également intégré dans son entrainement et il a eu les mêmes résultats
    il est indispensable de l utiliser dans les transports a l aller pour éviter la fatigue et au retour bien sur après la compétition pour diminuer les risques de saturation , voir phlébite et blessure….
    merci pour ton très beau témoignage
    je suis a ta disposition pour tout autre renseignement ou documents si cela t intéresse

    bonjour a laurent

    m pujo

    • Merci Marc de ton commentaire, je n’aurai pas dit mieux 🙂
      Je pense avoir l’arme pour ne pas revoir Laurent de sitôt !
      J’essayerai de trouver le temps de rédiger un article qui présente l’utilisation du VeinoPlus mais … pour le néophyte des termes médicaux 😉
      A bientôt !

  2. Ping : Blessure du mollet en running : comprendre, guérir, prévenir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *