Back dans les bacs

« Long time no see » on dirait !

Ce n’est pas toujours facile de trouver le temps de rédiger proprement des articles quand on est pris sur un projet pro particulièrement chronophage. Celà l’est encore moins quand il est tellement facile de tweeter un simple lien vers ce que l’on a vu, poster une video sur Facebook sur ce qui nous a amusé, rebloguer sur Tumblr les images qui nous ont intéressé. Bref, du boulot de feignasse.

Pourtant, j’en revient à me dire au gré des discussions que j’ai, qu’il m’est encore possible de transmettre de l’information utile ou interessante aux personnes qui m’entourent. Souvent, je me dis qu’il faudrait que j’élargisse le cercle à ceux qui me « suivent ».

Un autre point non négligeable, c’est que je me rend aussi compte qu’il me faut trouver un moyen d’évacuer tout le ressenti que j’ai par rapport à ce qui peut m’arriver dans la vrai vie, celle de l’autre coté de l’écran que j’utilise pour rédiger (bien qu’il me suive souvent).

Attendez-vous donc, dans les jours et semaines qui viennent à ce que je recommence à partager des infos sur : (non exhaustif)

  • la musique
  • les films et media players de salon
  • iPhone, iPad, développement iOS
  • le projet pro que nous menons actuellement
  • les mange-merde qu’il m’arrive de croiser IRL >:XX
  • Le sport et le running en particulier
  • Les livres lus
  • Les applications iPhone que j’aime bien

Voilà, du gros teasing en somme :)

A bientôt donc :>

J’étais là

C’est difficile d’exprimer le pouvoir que cette vidéo a sur moi. Bien entendu, si on ne regarde que le coté technique, l’esthétique, elle est parfaite. Bien montée, originale, bon rythme, un très bon jeu… rien à redire.

Mais, ce qui me scotche, c’est le propos. Qui n’a pas eu l’occasion de dire, "j’étais là… et je n’ai rien fait !". Par forcément pour les mêmes raisons que Zazie, mais, on a tous des casseroles à se trainer.

J’en ai une que je traîne lamentablement mais, il m’est impossible d’en parler au concerné. Je ne peux qu’être là… quand il a besoin. Etre là pour le soutenir quand il ne va pas bien. Ma casserole m’a récemment pété à la gueule parce que je me suis rendu compte qu’une autre personne proche de moi aurait pû éviter le même écueil si j’avais levé le lièvre.

C’est la première fois que j’en parle et ce n’est pourtant plus récent. Mais, ca me pèse. Chaque fois que j’y pense, je le regrette, je m’en veux. Je ne rentrerai pas plus dans le détail par respect pour eux et leur peine. Et parce qu’à coté d’eux, j’ai vraiment pas l’air malin à me plaindre. Je m’auto-excuse en me disant que j’étais petit, mais, ca a du mal à suffire des fois. Putain de vidéo !

J’étais là…. mais, je n’ai rien fait.

Pardon…