Sortie de InDefero, la forge gratuite et multi-projets compatible git

C’est avec grand plaisir que j’ai pu lire avant-hier le tweet de Loïc d’Anterroches (@DaLoic) annonçant la sortie de la version 1.0 de InDefero.

InDefero, c’est une appli web Open Source de gestion de projet en développement informatique. En bref, une forge. Il s’inspire, si on peut dire, de Google code par son allure et sa simplicité. Il est gratuit ce qui ne gâche en rien le plaisir.

J’ai prévu d’écrire un article sur le projet-plume concernant ce logiciel et pourrait donc vous en dire un peu plus quand il sera rédigé.

indefero-nice-screenshot

En attendant, pour vous donner une information rapide, InDefero est compatible avec git, svn, mercurial et est capable de faire le lien entre ses éléments et le code. L’intégration nécessitera que vous ayez un accès root et shell sur le serveur)

Les fonctionnalités sont les suivantes concernant la gestion de projet :

  • Informations sur le logiciel
  • Zone de téléchargements
  • Documentation (wiki) en collaboratif
  • Gestion des tickets et bugs (incluant les propositions de patch)
  • Browsing du code source (visualisation des commits et des diffs)
  • Gestion des revues de code

Cette page vous permet de faire le tour de ses fonctionnalités.

Dans le cas d’un code hébergé sur git, ce qui me concerne plus particulièrement, il permet de gérer les accès au code en parfait remplacement de Gitosis que j’utilisais jusqu’à présent. Ainsi, ajouter la partie publique de votre clé ssh via InDefero lui permettra de mettre à jour les accès shell pour pouvoir faire du ssh et ainsi, autoriser par utilisateur le fameux « git clone git@monserveur:MonProjet.git« . Que du bonheur pour la gestion de forge.

Ces accès sont paramétrables par utilisateurs et par projet. Parce que l’autre point sympa, c’est que InDefero est multi-projets et qu’il est possible d’en rendre certains strictement privés

Pour terminer, Céondo l’éditeur, propose l’hébergement de la forge sur leurs propres systèmes.

C’est le système que nous avons choisi pour héberger les futures applications de DRNet. Je ferai un lien vers l’article que je rédigerai sur le projet plume plus tard.

Encore bravo et merci aux développeurs et contributeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *