J’étais là

C’est difficile d’exprimer le pouvoir que cette vidéo a sur moi. Bien entendu, si on ne regarde que le coté technique, l’esthétique, elle est parfaite. Bien montée, originale, bon rythme, un très bon jeu… rien à redire.

Mais, ce qui me scotche, c’est le propos. Qui n’a pas eu l’occasion de dire, "j’étais là… et je n’ai rien fait !". Par forcément pour les mêmes raisons que Zazie, mais, on a tous des casseroles à se trainer.

J’en ai une que je traîne lamentablement mais, il m’est impossible d’en parler au concerné. Je ne peux qu’être là… quand il a besoin. Etre là pour le soutenir quand il ne va pas bien. Ma casserole m’a récemment pété à la gueule parce que je me suis rendu compte qu’une autre personne proche de moi aurait pû éviter le même écueil si j’avais levé le lièvre.

C’est la première fois que j’en parle et ce n’est pourtant plus récent. Mais, ca me pèse. Chaque fois que j’y pense, je le regrette, je m’en veux. Je ne rentrerai pas plus dans le détail par respect pour eux et leur peine. Et parce qu’à coté d’eux, j’ai vraiment pas l’air malin à me plaindre. Je m’auto-excuse en me disant que j’étais petit, mais, ca a du mal à suffire des fois. Putain de vidéo !

J’étais là…. mais, je n’ai rien fait.

Pardon…

2 réflexions au sujet de « J’étais là »

  1. Tu ne peut pas porter les gens à leur place man, tu n’es pas responsable de ce qui peut leur arriver.

    Même si tu avais été là et que l’histoire aurait été différente, tu n’as pas à te responsabiliser de ça…

    Ce fonctionnement peut être vrai pour des tonnes de trucs, si j’avais été là avant, si j’étais arrivé avant… blablabla…

    On ne peut pas tout faire, même lorsqu’il s’agit d’amis ou de la famille 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *